Marcher, avancer aux confins des villes vers des lieux vagues, des endroits désertés, des endroits de mémoire aussi.
Au gré de ces errances, dans ces espaces de silence et de solitude,  il y a cet abandon qui me fascine et le sentiment grave et vertigineux de m’ approcher du vide.

Fermer le menu